Ecologie et double discours

Publié le par Bambou254

Voilà un article que je ne trouve rassurant ni pour l'écologie, ni pour la liberté des citoyens....


Le Monde - 2 août 2009 - Courrier des lecteurs - M. Jean-Claude Courbis (Chambéry)


DEVANT les innombrables promesses en faveur de l'écologie, émanant de tous les milieux politiques et faisant suite à la percée électorale de la liste d'Europe Ecologie, il est trop tôt pour se réjouir, tant que des mesures concrètes n'auront pas été prises et, surtout, tant que le monde politique n'aura pas mis un peu de cohérence dans sa démarche écologique. Car, en ce domaine, les promesses non tenues et les doubles discours sont depuis longtemps monnaie courante.

Ainsi, selon Politis (11 juin), le gouvernement préparerait une mesure, en catimini, qui pourrait s'avérer un coup terrible à l'encontre des associations de protection de la nature. Afin de répondre à la demande d'élus - ceux-là même qui prétendent sauver la planète tout en ne supportant pas le moindre empiétement sur leurs plates-bandes des protecteurs de la nature, fût-il parfaitement légitime -, il est question de limiter la possibilité qu'ont les associations de déposer des recours devant certaines juridictions pour mettre en échec des projets d'aménagements dangereux pour l'écologie et dont la légalité est sujette à caution.

Parallèlement, il est envisagé d'aggraver la répression contre les militants ou les mouvements revendiquant la " désobéissance civile " pour mener des actions de protestation, ainsi que de limiter la diffusion des informations sur des projets industriels sensibles.

Ce projet s'inscrit dans la schizophrénie de la classe politique française en matière d'écologie. Car, en dépit d'un soutien officiel (surtout en paroles...) à la cause de l'écologie, la plupart des élus cherchent régulièrement à affaiblir les excellentes lois françaises (loi sur les parcs nationaux, lois littoral et montagne, loi de 1976 sur la protection de la nature), ainsi que les directives européennes. Ils agissent ainsi à la fois par hostilité idéologique et pour favoriser différents groupes de pression et corporatismes. Prudence donc !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article