BISPHENOL A : ENFIN une proposition de loi !

Publié le par Bambou254



5 août 2009
Source : http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-bisphenol-a-enfin-une-proposition-de-loi-!_1617.htm

Le Bisphénol A fait l’objet depuis de nombreux mois en France de discussions sans fin du type « Faut-il interdire le Bisphénol A ? » alors que le Canada et certains états américains, respectant le principe de précaution, certains fabricants eux-mêmes sont passés depuis longtemps à son interdiction. Face à une position de l’AFSSA niant les dangers du BPA, Chantal Jouanno puis certains sénateurs ont repris enfin ce dossier. Le 27 juillet était enfin déposée au Sénat une proposition de loi visant à interdire la fabrication ou la distribution de plastiques alimentaires contenant du BPA.

 

 

Rappelons que le BPA est un produit chimique utilisé depuis de nombreuses années pour la fabrication de plastiques utilisés dans de nombreux récipients alimentaires, tels que les bonbonnes d'eau réutilisables, les biberons, la vaisselle (assiettes et tasses) et les récipients de conservation (Conserves, emballages boissons). Le BPA est également fréquemment employé dans les emballages alimentaires, certains matériaux de construction, les jouets pour enfants ou encore les téléphones portables. Ce produit a été l'objet de nombreuses études qui laissent supposer des effets toxicologiques sur les animaux et l'homme, dont l’étude du Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN) qui confirmait, une fois encore, l’effet perturbateur endocrinien du BPA ainsi que son incidence relevée sur certains cancers, le diabète et l’obésité. Les études canadiennes quant à elles démontraient son effet particulièrement néfaste sur le développement du cerveau des fœtus et des nouveau-nés, attirant l’attention sur l’utilisation du BPA dans la fabrication des biberons.

 

Des sénateurs qui ont décidé de traiter enfin, sur le principe de précaution, ce dossier quelque peu ignoré du Ministère de la santé, décidé de rester sur les conclusions de l’AFSSA, mais relancé par la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno. La proposition de loi déposée le 27 juillet au Sénat est ainsi libellée : «Sont interdites la fabrication, l'importation, l'offre, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit, la mise en vente, la vente ou la distribution à titre gratuit de plastiques alimentaires contenant du Bisphénol A ».

 

En France, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno avait annoncé à l’Assemblée nationale le 14 juin, qu’elle demandait à l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) de reprendre l'expertise sur les effets du Bisphénol A (BPA) car le ministère s'est jusqu'à maintenant toujours rangé à la position de l'AFSSA. Car jusque là la ministre de la Santé avait toujours mis en avant les résultats des études menées par l’AFSSA et l'Agence européenne de sécurité des aliments qui concluent à l'innocuité du bisphénol A (BPA)- cela malgré un récent rapport du Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN) et la publication du rapport préliminaire publié en avril 2008 par le Existing Substances Assessment Program au sein du Health Canada et enfin, un récent rapport du Réseau Environnement Santé (RES).

 

Fin mai aux Etats-Unis, l’Institut National de la Santé américain (National Institutes of Health - U.S. Department of Health and Human Services) avait publié les résultats d’une expérience « pratiquée » par 77 étudiants volontaires d’Harvard qui ayant consommé des boissons contenues dans des bouteilles en plastique chargées en Bisphénol A (BPA) durant une semaine et avaient vu le taux de BPA contenu dans leurs urines augmenter de 75%. Certains états des Etats-Unis ont ensuite interdit l’utilisation et la production de biberons contenant du BPA.

 

Le Canada avait été, fin juin dernier, le premier pays dans le monde à adopter un règlement contre ce composé chimique dans la fabrication des biberons pour bébés en plastique rigide fabriqués à partir de bisphénol A.

 

Source : Sénat, AFSSA mise en ligne Maurice Chevrier, Santé log, le 5 août 2009 (Visuel Santé log PE N°5)

 

Lire aussi :

BISPHENOL A : LE CANADA DECIDE L'INTERDICTION de BPA dans les biberons

PLUS DE BISPHENOL A dans les crèches parisiennes -




Publié dans Actualité Santé

Commenter cet article