Grippe A immunité juridique pour les fabricants de vaccins.

Publié le par Bambou254



Les Etats-Unis protègent les laboratoires pharmaceutiques contre tout recours judiciaire lié aux vaccins de la grippe A.. Etats-Unis protègent laboratoires pharmaceutiques recours judiciaire vaccins grippe A. Grippe A : immunité juridique pour les fabricants de vaccins - LMOUS

La grippe A fait des miracles. Des dizaines de milliards de dollars de commandes annoncées, les labos rivalisent d'ingéniosité pour battre les records de vitesse de mise au point des vaccins. D'autant que les Etats-Unis ont accordé l'immunité juridique totale aux industries pharmaceutiques en cas de problème sanitaire...

Vaccin grippe A

A l'assaut du Graal...

Les vaccins contre la grippe A seront bientôt prêts. Parole de Big Pharma. Les tests sur les humains ont déjà commencé dans cinq pays et la vaccination de masse pourra débuter courant septembre. Record absolu. Jusqu'à la semaine dernière, pourtant, les seringues n'étaient pas attendues avant la fin du mois d'octobre. Mais les firmes pharmaceutiques ne manquent pas d'imagination, surtout quand des dizaines de milliards sont à la clé. Baxter, GlaxoSmithKline (GSK) et Novartis se contentent d'"adapter" des vaccins pré-pandémiques déjà validés. Les nouvelles moutures ne nécessiteront donc pas de repasser par la case d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Exit les tests de sécurité. Aussi simple...

Vaccination mal préparée

The Lancet a récemment mis en garde les responsables sanitaires mondiaux contre l'allègement des procédures réglementaires qui exposerait les populations à des risques réels de complications post-vaccinales. Au contraire, l'hebdomadaire médical britannique a plaidé pour une élaboration méticuleuse et une surveillance accrue des possibles effets secondaires. Bref, tout le contraire de ce qui est en train de se produire. The Lancet a aussi lancé un pavé dans la marre en rappelant le triste épisode d'une campagne de vaccination accélérée contre une souche virulente de grippe porcine aux Etats-Unis, en 1976, qui avait causé la mort de plusieurs personnes, et qui avait vu des milliers d'autres réclamer des indemnités suite à des complications liées à la vaccination.

Immunité juridique des labos

Mais les laboratoires peuvent se rassurer. Cette fois-ci, l'administration américaine leur a octroyé une immunité juridique totale. La secrétaire d'Etat américaine à la santé, Kathleen Sebelius, a signé en juin un décret les libérant de toute responsabilité en cas de complications judiciaires. Comme cela se fait souvent Outre-Atlantique, c'est un fonds public d'urgence sanitaire qui prendra en charge les éventuelles contreparties financières.

Antiviraux inefficaces voire dangereux

Selon les données actuelles de l'OMS, la virulence de la grippe A est très légèrement supérieure à celle de la grippe saisonnière. Si le virus mutait dans une forme plus dangereuse, les vaccins seraient inefficaces. Autant que les antiviraux ? Car The Lancet a publié samedi dernier une étude menée par le National Institute for Health and Clinical Excellence (Nice) de Grande-Bretagne, qui établit que les antiviraux Tamiflu et Relenza - jusqu'à présent décrits comme la panacée anti-grippe A - réduisent la durée des symptômes chez les personnes atteintes par le virus... d'environ une demi-journée. Révolutionnaire ! Et une étude britannique vient aussi de montrer que ces médicaments ne devraient pas être prescrits aux enfants, les effets indésirables l'emportant sur les bénéfices.

On nous cache tout, on nous dit rien ?

 

 

 


Je n'arrive pas à trouver un article plus officiel traitant de ce sujet, mais j'en ai vu la mention sur un site officiel aricain. Je ne crois donc pas qu'il faille mettre cette info en doute. Réfchissez donc bien deux fois avant d'accepter ce vaccin. Sachez que ce virus n'est pas dangereux, et que s'il le devenait, ce serait alors un virus muté, contre lequel le vaccin serait inefficace. Ne soyez pas complice de cette opération commerciale, voire peuttre, comme l'affirme Jane Burgemeister, de ce nocide organisé.

Rappel : "L'OMS est l'autorité directrice et coordonatrice, dans le domaine de la santé, des travaux ayant un caracre international au sein du système des Nations Unies."

Or , si l'ONU n'a qu'un le consultatif, (de conseil donc), il travaille en étroite collaboration avec des "acteurs régionaux", notamentles forces de l'OTAN.
E
t l'OTAN, lui, peut imposer la loi martiale.

Structures et procédures militaires et civiles de gestion de crises et de maintien de la paix

 

 


Publié dans Actualité Santé

Commenter cet article