Mail du réseau "Sortir du Nucléaire"

Publié le par Bambou254


Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 840 associations
Communiqué du 10 septembre 2009 - Contact : 06.64.100.333

 
 
Taxe carbone : M. Sarkozy tente
de sauver l'industrie nucléaire
 
- Il faut taxer le nucléaire et exonérer les énergies renouvelables
 
- "Sortir du nucléaire" lance une campagne internationale "Don't nuke the climate"
et dénonce la position pronucléaire des autorités françaises pour Copenhague
 
 
 
Ouverture d'un site web spécifique : http://www.dont-nuke-the-climate.org 
 
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce les déclarations trompeuses de M. Sarkozy lors de son discours de ce jour : afin de soutenir l'industrie nucléaire française en pleine déconfiture (désastre du programme EPR, absence de solutions pour les déchets nucléaires, déficits colossaux et déroute d'Areva et EDF en bourse, etc), M. Sarkozy l'exonère de la taxe sur les énergies polluantes et prétend qu'elle serait "propre" et permettrait de lutter contre le changement climatique, ce qui est totalement faux.
 
En réalité, non seulement le nucléaire est responsable de pollutions radioactives et chimiques, et produit des déchets radioactifs, mais il contribue aussi de façon importante, et croissante, au réchauffement climatique. D'abord, la filière nucléaire dans son ensemble, de la mine d'uranium au démantèlement des installations, émet des quantités non négligeables de gaz à effet de serre. (*)
 
Mais surtout, contrairement à d’autres technologies, le nucléaire ne permet pas de récupérer la chaleur dégagée lors de la production d’électricité. Il impose donc de produire de l’énergie supplémentaire pour nos besoins en chaleur. Produire électricité et chaleur en co-génération permet d’émettre 7 fois moins de gaz à effet de serre qu’un système énergétique nucléarisé. (**)
 
Qui plus est, l'option "nucléaire + chauffage électrique", imposée en France, montre son absurdité tous les hivers : la consommation des convecteurs électriques est telle qu'il faut massivement importer de l'électricité produite par des centrales thermiques (fuel, charbon). A l'arrivée, ce système produit de grandes quantités de déchets radioactifs ET de fortes émissions de CO2.
 
Par ailleurs, le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle que la France a un objectif impératif, fixé au niveau de l'Union européenne, de 23% d'énergies renouvelables en 2020. Pour atteindre cet objectif, il faut certes développer les énergies renouvelables, mais il faut aussi impérativement réduire le recours aux énergies non renouvelables… comme le nucléaire.
 
Il faut donc annuler les projets de nouveaux réacteurs nucléaires mais aussi de fermer les réacteurs actuellement en service, en commençant par les plus anciens. Aussi, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle les citoyens à se mobiliser les 3 et 4 octobre à Colmar pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille de France. (http://www.fermons-fessenheim.org)

 
(*) http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/co2-les-vices-caches-du-2008-11-26-666685.shtml  
(**)
http://www.oeko.de/oekodoc/315/2006-017-en.pdf




Commenter cet article