Cyber @ction N°352 : soutien aux Peuples de la vallée de l'Omo

Publié le par Bambou254

 

 

 Cyber @ction N°352 : soutien aux Peuples de la vallée de l'Omo

 

La vallée inférieure de l’Omo, au sud-est de l’Ethiopie, est habitée par huit peuples différents dont la population représente environ 200 000 personnes qui vivent sur ces terres depuis des siècles.
Cependant, l’avenir de ces peuples est incertain. Un barrage hydroélectrique géant, Gibe III, est en construction sur l’Omo. Une fois achevé, il anéantira un environnement fragile et le mode de vie de ces peuples qui dépendent étroitement du fleuve et de sa crue annuelle.
Ils n’ont pas été convenablement consultés sur ce barrage et sont sur le point de perdre leur mode de vie qui dépend de la crue naturelle du fleuve.
En lien avec Survival, nous vous proposons d'écrire au Premier Ministre d’Ethiopie l’exhortant à reconsidérer le projet.
COMMENT AGIR ?
Sur le site
Par courrier électronique
C'EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :
1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ############
2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte
3- Signez le : prénom, nom, adresse, ville
4- Rajouter l'objet de votre  choix : soutien aux Peuples de la vallée de l'Omo
5- Adressez votre message aux  adresses suivantes :
Vérifiez que les 2 adresses apparaissent bien
6- Envoyez le message
Par cette action, vous ferez connaître votre opinion au Premier Ministre d’Ethiopie par l'entremise de l'ambassadeur d'Ethiopie à Paris et à Cyber @cteurs pour nous permettre d'évaluer l'impact de cette action.
==========
Prénom NOM
profession 
adresse
code postal commune
HE Meles Zelawi
Premier Ministre d’Ethiopie
aux bons soins de son ambassadeur en France
Monsieur le Ministre
Je suis extrêmement préoccupé(e) d'apprendre que la construction du barrage Gibe 3 a commencé sur le fleuve Omo.
Huit peuples vivent dans cette région et dépendent de la crue annuelle de l'Omo pour cultiver les plantes nécessaires à leur alimentation. Une fois le barrage construit, il n'y aura plus aucune crue naturelle. Si cette crue et les riches dépôts de limon disparaissent, l'économie de subsistance de ces tribus sera anéantie et au moins 100 000 autochtones seront confrontés à la pénurie alimentaire.
La Constitution éthiopienne garantit aux citoyens le droit à être ‘pleinement consultés’ sur les projets qui les affectent. Les peuples indigènes de la vallée de l'Omo qui n'ont pas été convenablement consultés sur ce barrage ignorent les graves impacts qu'il aura sur leur vie.
Je vous prie instamment de stopper la construction du barrage et de ne la reprende qu’après la réalisation d’une étude d’impact social et environnemental intégrale et indépendante et la pleine consultation des peuples indigènes affectés. Conformément au droit international, le projet ne pourra se poursuivre que si ces derniers donnent leur consentement préalable, libre et informé.
Sincèrement
==========
Par courrier postal 
HE Meles Zelawi
Premier Ministre d’Ethiopie
Prime Minister’s Office
PO Box 1031
Addis Ababa
Ethiopie
PLUS D'INFOS

 

 

 

Publié dans Pétition humanitaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bookemixer 22/04/2010 13:18



Encore une fois, le profit tente d'écraser les causes humaines.