De la nourriture irradiée dans nos assiettes ? C'est le cas en France

Publié le par Bambou254


Date: Thu, 18 Feb 2010 22:59:47 +0100
From:
To: rezo-actu@sortirdunucleaire.org
Subject: [rezo-actu] De la nourriture irradiée dans nos assiettes ? C'est le cas en France


Par Marie Morgane Kerouedan | Rédactrice d'un site Web et blogueu... | 17/02/2010 | 15H53

 

Quel est le point commun entre les herbes aromatiques, les épices, les condiments, l'oignon, l'ail, l'échalote, les légumes et fruits secs, la farine de riz, la volaille, les cuisses de grenouille congelées (si si), les crevettes, et j'en passe ?
Cherchez un peu… Le goût ? Non, pas sérieux, quoique. L'aspect ? Non, impossible, je ne laisserai personne dire qu'une gousse d'ail peut ressembler à une cuisse de grenouille congelée. Quoique.
Alors ? Les rayons, avec au choix le rayonnement ionisant bêta et le rayonnement gamma.
Aaahh, elle ont bonne presse les lettres grecques. Connues, pratiques, scientifiques, elles ne font plus peur depuis belle lurette !
Petit détail pour le consommateur : toute denrée irradiée doit porter la mention « traité par rayonnements ionisants » ou « traité par ionisation » et la signalétique adéquate. (Voir le logo Radura ci-contre)
Ce qui n'arrive pratiquement jamais car les ingrédients irradiés sont le plus souvent incorporés dans des plats préparés et mélangés à d'autres non irradiés.

Pasteurisation à froid

En réalité, l'irradiation des aliments consiste à les exposer à des rayonnements selon deux moyens :
  • soit une source de cobalt ou césium de très haute activité est utilisée. Les aliments sont placés devant cette source jusqu'à avoir intégré la dose désirée ;
  • soit les aliments sont placés dans le faisceau d'un accélérateur de particules. Ils sont alors irradiés par un faisceau d'électrons accélérés ou par des rayons X.
L'objectif est de réduire le nombre de micro-organismes contenus dans les aliments, et ainsi d'obtenir une meilleure conservation, de décontaminer les aliments, d'inhiber la germination ou d'en ralentir le mûrissement.
Ce procédé est aussi appelé pasteurisation à froid, terme plus positif aux yeux du public qu'irradiation.
Selon le Collectif contre l'irradiation des aliments cette irradiation détruit et altère les vitamines, les protéines, les acides gras essentiels et d'autres composants alimentaires. Mais cette technique peut aussi modifier le goût, l'odeur et la consistance de la nourriture, en la rendant parfois peu appétissante.
L'utilisation des accélérateurs ou des sources n'entraîne toutefois pas de dissémination de matière nucléaire, la loi française étant très stricte sur ce point.

Douce France, pays gastronomique qui ne montre pas l'exemple

Pour autant, on peut s'étonner que seuls sept pays de l'Union européenne autorisent l'irradiation d'aliments : la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, le Royaume-Uni, la Pologne et la République Tchèque.
Les autres pays de l'UE n'importent pas de produits irradiés. Certains pays autorisent l'irradiation pour d'autres produits alimentaires que ceux qui sont traités par la France. Ainsi, le Royaume-Uni pratique l'irradiation pour les légumes, les fruits, les céréales et les poissons. Produits que l'on peut retrouver, sous une forme transformée, dans des petits plats vendus chez nous.
Comme la France prend particulièrement soin de sa population, seize catégories de produits sont soumises en France à l'irradiation, contre trois autorisées dans la directive européenne. Heureusement, la France a récemment exclu le camembert au lait cru et les fraises de la liste.
Avec plus de 3 100 tonnes en 2005, la France est le troisième pays de l'UE à traiter des aliments par irradiation derrière la Belgique et les Pays-Bas . Il existe en France six unités d'irradiation agréées. Trois procèdent à l'irradiation par rayons gamma (cobalt 60). Elles sont situées à Marseille, Dagneux et Sablé-sur-Sarthe. Les autres procèdent par électrons accélérés : Chaumesnil, Orsay, Berric.
Sur ce, bon appétit.
Mis à jour le 17/02 à 16h10. Changement de titre suite à la remarque d'un riverain nous rappelant que la radioactivité et l'irradiation sont deux choses différentes. La radioactivité est en effet un phénomène physique qui englobe la contamination et l'irradiation.



Publié dans Actualité Santé

Commenter cet article

Quichottine 19/02/2010 11:26


Coucou !

Tu sais que tu peux désormais supprimer la barre OB de ton blog par un simple clic dans ton administration ? Si tu le désires bien sûr.

Configurer / mise en page / clic sur le petit marteau de la barre / cocher "désactiver la barre".

Ne pas oublier de désactiver les liens externes, en cochant la case qui va bien.

Lorsque tu laisses les liens externes activés sur la barre OB, tu imposes cette barre aux visiteurs qui cliquent sur des liens chez toi, elle les suivent dans leur voyage bloguesque et les empêche
de trouver facilement l'adresse d'un article qui leur plaît.

Est-ce vraiment ce que tu désires ?

Bien sûr, chacun fait ce qui lui plaît.

Passe une bonne journée.


lali 19/02/2010 11:12


Bonjour Marie
Encore une bonne raison de ne manger que des fruits et légumes de saison et issus de nos petits producteurs
Bises


Bambou254 20/02/2010 15:07


C'est sûr ça Lali !!!

Nous avons constitué sur notre Panète Vvante (la planète des survivants de Planète Attitude) un groupe où nous parlons de comment manger sainement.

Tu es cordialement invitée à nous rejoindre et à parler avec nous de tous sujets relatifs à l'écologie, environnmenet , nature, etc.... (santé, OGM, humanitaire, naotechnologie, haboiat,
biodiversité..... )


http://planetevivante.ning.com/


Viens nous y rejoindre : une fois le concept du site bien compris, c'est génial de s'y renconter et échanger !! Comme je suis sur deux projets pour le moment, je n'ai plus guère beaucoup de
temps...

Bises Lali ! A bientôt !