Des solutions pour la planète : une éponge naturelle pour la vaisselle ou le bain que vous pouvez cultiver dans votre jardin : la courge luffa !!!

Publié le par Bambou254


 

Marie-Thérèse Cordier   Tout simplement étonnant, et c'est sur le blog d'Adèle que j'ai trouvé cet article ( clique ICI ) . Avec son autorisation, je le recolle ici tout entier, mais je vous invite vivement à visiter son très beau blog, très bien documenté en plus, avec de superbes photos !! Encore un tout grand merci pour ce partage , Adèle !!!


http://jardinsessentiels.blog.fr/

 

(pour la reproduction de cet article, merci de bien vouloir vous adresser directement à Adèle. Merci !! )

 

 

 

 

"Pour les efforts déployés par la Nature au cours des siècles, chaque être vivant abouti, fleur, moustique, papillon, éléphant, est l'équivalent d'une immense cathédrale construite par les humains. Vous comprenez alors la nécessité de protéger toutes les espèces." AD


luffa fleur et feuille
LA COURGE LUFFA NOUS "TRICOTE" UN TRESOR !
La courge-éponge, Luffa aegyptiaca encore appelée papengaie, loofa ou courge-torchon a beaucoup de qualités : elle est de plus en plus recherchée sur les marchés mondiaux. Le succès de cette éponge végétale naturelle, légèrement abrasive et biodégradable tient à sa douceur et à son efficacité à gommer les imperfections de la peau et à stimuler la circulation du sang. Ailleurs on l'utilise pour faire la vaisselle ou brosser et laver les légumes.

 

coupe transversale luffa
Originaire du Sud-Est de l'Asie et de l'Afrique (fibres plus résistantes) elle aime les climats tropicaux et se plaît particulièrement en Nouvelle-Calédonie. On cueille ses fruits jeunes - de 15 à 20 cm- pour les cuisiner (les peler, la peau est amère) : ils sont délicieux frits avec un peu de sucre pour accompagner un couscous. On les laisse grossir et sécher pour avoir de belles éponges qu'on récolte lorsque la peau est brune et dure. Les stocker dans un endroit bien sec.

 

la courge-éponge se forme
• Cette cucurbitacée, cousine du concombre, est une plante annuelle à fleurs jaunes mâles ou femelles (8 à 10 cm environ) qui doivent être pollinisées par les abeilles. Elle apprécie un sol bien drainé, une position ensoleillée où l'air circule bien. Il faut un support pour obtenir de jolies formes de fruits : elle s'y accrochera avec ses vrilles.
• En culture industrielle (du Nord de la Caroline à la Floride aux U.S.A, ou ailleurs, en Chine, en Corée, à Taïwan, au Guatemala, en Colombie, au Vénézuéla on organise des lignes de fils tendus entre 2 poteaux : elle s'y installe.
• Dans notre jardin le fruit pend, tout en haut d'un arbre de Judée ou d'un niaouli.
Il mesure à présent plus de 50 cm (pour un diamètre de 9 à 10 cm). L'écorce va brunir et sécher. Le placenta à l'intérieur, devenu fibreux, est percé de 3 tunels longitudinaux (et verticaux) contenant les graines. Un disque rond, en bas s'ouvrira le moment venu. La courge est solidement accrochée à sa tige, incroyablement résistante. Le vent qui va la balancer décrochera les graines du placenta durci devenu éponge. Chacune d'elles, emballée dans une petite peau transparente, dévalera le tunnel, prendra de l'élan et de la vitesse pour trouver une place confortable au sol. Puis la peau là-haut s'ouvrira pour libérer l'éponge ! Et la graine attendra, parfois très longtemps, le moment de germer : elle sait quand les conditions sont favorables.


Notes : MARCHE POTENTIEL : un million d'ha !
• L'éponge a également un usage industriel : elle sert de filtre pour séparer l'huile de l'eau.*(1)
• On produit aussi de l'huile à partir des graines de luffa aegyptiaca.

 


FICHE TECHNIQUE : Semer et cultiver la courge luffa*.


On sème les graines en février (ici) ou lorsque les pluies sont abondantes : il est difficile de les faire germer. Le secret ? Les faire tremper 24 h dans de l'eau tiède avant de les déposer en terre (recouvrir d'un cm de compost). Il est préférable de commencer par une culture en pots remplis de très bonne terre : on pourra mieux les surveiller et maintenir le substrat humide. Mettre 3 graines par pot. Garder le plus beau sujet. Dès que le plant a 4 feuilles on prépare l'emplacement pour le transplanter sans attendre : comme toutes les cucurbitacées la courge-éponge aime une terre riche et beaucoup d'eau. Recouvrir le pied d'un bon mulch de feuilles mortes, de vieux fumier de cheval et de petit bois et arroser régulièrement. Elle escalade tout ce qu'elle trouve sur son chemin, sans trop envahir. Son développement est rapide, et la récolte est généreuse Elle occupe "les lieux" quelques mois sans étouffer l'arbre qui la supporte et surprend les visiteurs. J'aime la voir occuper le "toit" du potager en été : elle fait un peu d'ombre.


Notes :


• les abeilles ne feront pas d'hybrides entre citrouilles et luffas.
• Il existe une courge-éponge angulaire (avec des facettes) : Luffa acutangula,
et une courge-éponge cylindrique, Luffa cylindrica dont le diamètre est plus gros.
où trouver des graines de luffa ? : Sur Internet
** Ces indications de culture sont valables pour les autres cucurbitacées.

*(1) "Des recherches récentes ont permis de découvrir de nouveaux débouchés industriels pour cette courge de forme allongée (40 à 60 cm) dont la pulpe, arrivée à maturité, prend la forme d'un enchevêtrement de fibres à la fois malléables (on peut les comprimer ou les expanser en faisant varier leur teneur en eau), extrêmement résistantes et ultra-légères. Ces propriétés intéressent en particulier les industriels de l'emballage. La courge-éponge a un double avantage par rapport au polystyrène : elle est biodégradable, donc non polluante et on peut, en la comprimant, diviser par vingt son volume. Il suffit ensuite de la tremper dans l'eau chaude pour qu'elle retrouve sa forme initiale. Cette particularité fait de cette éponge végétale un matériau très facile à transporter et extrêmement pratique. D'autres applications telles que l'isolation des bâtiments ou la confection de fibres (aussi résistantes que des fils d'acier) ont également été identifiées". Citation du site :
http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=2403

 

 


SE SOIGNER AVEC LA LUFFA:

 

voir l'excellente fiche de :
http://nature.jardin.free.fr/1102/nmauric_luffa_aegyptiaca.html

 

 

 

 

Commenter cet article