Eolien: les députés soufflent un vent contraire

Publié le par Bambou254

 

 

 

 

 

Date: Tue, 30 Mar 2010 19:36:36 +0200
From: actu2@sortirdunucleaire.fr
To: rezo-actu@sortirdunucleaire.org
Subject: [rezo-actu] Eolien: les députés soufflent un vent contraire

 
   Romandie News    

Eolien: les députés soufflent un vent contraire

PARIS - Un éolien contrôlé, réglementé et contingenté pour le rendre acceptable: face à la multiplication des conflits locaux, les parlementaires veulent mettre de l'ordre et concentrer les efforts sur l'éolien off-shore.

Dans un rapport publié mardi, la mission de l'Assemblée nationale présidée par le député UMP Patrick Ollier émet cinq recommandations dont la mise en place d'ici fin 2011 de "schémas régionaux de l'éolien", avec pour chaque zone de développement de l'éolien (ZDE) une puissance installée d'au moins 15 mégawatts et cinq mâts.

Car pour les députés, l'ennemi n'est pas l'éolienne mais sa dissémination anarchique sur le territoire, poussée par des promoteurs parfois peu scrupuleux.

"Nous ne sommes pas contre l'éolien, mais pour un développement réglementé et organisé", insiste M. Ollier, qui souhaite surtout "limiter les installations isolées", dans un souci d'acceptabilité notamment. "Aujourd'hui on est dans une telle équivoque que rien n'avance".

Les cinq recommandations de la mission feront l'objet d'amendements à la loi Grenelle 2, en examen à l'Assemblée à partir du 4 mai.

L'objectif du Grenelle de l'environnement, d'arriver à 10% d'électricité issue du vent en 2020 (contre 1,5% actuellement) nécessitera un total de 9.000 éoliennes, contre 3.000 environ actuellement.

La mission considère qu'il faudra concentrer les efforts sur l'éolien en mer et la création d'une véritable filière française, avec une partie du Grand emprunt consacré à la recherche technologique, pour ne pas rater le coche. La France, qui dispose pourtant du 2è potentiel de vent en Europe, figure au 7è rang de l'éolien mondial, quand l'Allemagne occupe la 2è place derrière les Etats-Unis et devant la Chine.

En attendant, elle recommande d'implanter les mâts à 500 m de distance au moins des habitations.

Les députés souhaitent aussi leur appliquer le régime des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), ce qui complexifierait les procédures d'autorisation en soumettant les éoliennes aux mêmes autorisations qu'un site industriel dangereux.

"On a souhaité un contrôle plus serré et garantir une traçabilité tout au long de l'exploitation", justifie Franck Reynier, le rapporteur (UMP).

Mais cette recommandation, précisément, a convaincu son co-rapporteur Philippe Plisson (PS), de démissionner la semaine dernière, en dénonçant des conclusions de la mission à "connotation anti-éolienne".

Pour Martine Billard, porte-parole du Parti de Gauche, "le lobby nucléaire a décidé de tuer l'énergie éolienne qui lui fait concurrence".

"On rajoute encore une couche d'autorisation administrative", regrette plus sobrement André Antolini, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER). "Qu'il faille des schémas régionaux, pour guider les collectivités, les opérateurs, personne n'en doute. Ce qui est difficile, c'est de consentir à l'avance à une règle que nous ne connaissons pas".

Même la promotion de l'off-shore lui parait suspecte et paradoxale: "C'est oublier que l'offshore est beaucoup plus cher pour le consommateur". "L'objectif des oppposants est d'arrêter ou de ralentir considérablement le développement de l'éolien terrestre sans dire par quoi on va le remplacer. On y consacre beaucoup d'énergie, plutôt qu'à construire une véritable industrie".

Selon une étude de CapGemini pour le SER, qui sera présentée mercredi, la filière pourrait pourtant générer jusqu'à 60.000 emplois d'ici 2020, contre moins de 10.000 aujourd'hui.

(©AFP / 30 mars 2010 18h55)

 

 

 

 

 

Commenter cet article

sindhu 03/04/2010 13:48



bambou tu racontes un peu n'importe quoi, mais c'est comme ça que les choses deviennent plus claires. Merci sindhu



Bambou254 04/04/2010 09:21



A chacun ses sources et ses croyances.


Passe de Joyeuses Pâques, Sindhu .



sindhu 02/04/2010 13:13



Je le répète à ceux qui veulent bien l'entendre; "Les éoliennes" sont très négatives pour les écos systèmes, j'ai pu le constater dans toute la pointe sud de l'inde qui est couverte d'éoliennes:
et d'une ces éoliennes tuent énormémént d'oiseaux et ensuite plus elles prolifèrent et plus la rotation de la terre se ralentit, ce qui est parfaitement compréhensible, et plus la rotation de la
terre se ralentit et plus le "réchauffement climatique s'intensifie. Tout ça c'est vraiment n'importe quoi. Merçi sindhu



Bambou254 03/04/2010 07:49



Pour ce qui est des oiseaux, je pense qu'il existe des dispositifs de sécurité (genre émetteurs d'ondes audibles par les oiseaux et les chauves-souris), et si on voulait se donner la peine de
bien vouloir faire cette petite dépense, le problème pourrait être réglé.


Qu'elles ralentissent la rotation de la terre, non Sindhu, ça , je ne crois pas. Pas plus que les arbres.


Par contre, de par les chocs et les vibrations qu'elles répercutent dans l'écorce terrestre par leurs points d'ancrage, il y en a qui disent que ça perturberait les énergies telluriques. Là, ça
vaudrait la peine de s'interroger, j'ai pas vraiment creusé, parce que je préfère mille éolienne à une centrale nucléaire. Les éoliennes ne seraient qu'une énergie de remplacement, de dépannage,
en attendant d'en trouver une qui soit vraiment intéressante. On n'est pas obligé d'utiliser les éoliennes pour les siècles à venir, mais au moins, le jour où elles arrêtent de fonctionner, il
n'y a pas les séquelles qu'on aura inévitablement avec le nucléaire. De deux maux, je choisis sans hésiter le moindre, ... en attendant mieux.


 


Mais la meilleure de toute les solutions reste encore de consommer moins d'énergie, de cesser les industries qui ne sont pas indisensables, d'arrêter de gaspiller. Facile à dire....


 


 



sindhu 02/04/2010 13:06



Al'intention des "ahuris" qui taxe les "changements climatiques" d'imposture , qu'ils aillent faire un tour au groenland et peut etre auront ils une chance de réaliser à quel point ils se
trompent et trompent les autres comme monsieur Allège par exemple. Autre chose les "nanotechnologies" de ces "apprentis sorciers" qui manipulent la structure de l'atome: une vraie
catastrophe. Ils ont oubliés que tout est interdépendants sur notre terre, et n'ont aucune conscience des cons&quences que peuvent avoir leurs expériences sur l'atome.Merçi sindhu



Bambou254 03/04/2010 07:40



On joue avec les énergies primordiales de la matière maintenant, as-tu lu cet article? Je trouve que c'est pire que tout .


http://bambou254.over-blog.com/article-bon-c-est-un-peu-technique-mais-moi-ca-m-interesse-donc-je-garde-dans-le-blog-le-plus-grand-accelerateur-de-particules-au-monde-atteint-une-energie-inegalee-de-7-tev-47786847.html