Faites un don à AVAAZ pour lutter contre le traffic de viols.

Publié le par Bambou254

 

 

Chers amis,

Chaque année, des millions de femmes et de jeunes filles sont vendues pour être violées -- soit 2 personnes chaque minute. Nous pouvons sauver ces jeunes filles de l'horreur. Cliquez ci-dessous pour faire un don et soutenir la nouvelle campagne d'Avaaz contre le trafic du viol:


Amita était une jolie petite fille de 9 ans qui aimait sa famille. Un jour, elle a été kidnappée, emmenée dans une ville loin de chez elle et enfermée dans une cage. On l'a ensuite forcée à avoir des relations sexuelles avec des dizaines d'hommes chaque jour, et on l'a sévèrement battue chaque fois qu'elle criait ou refusait. 5 années de terreur plus tard, souffrant de maladie transmise sexuellement, elle a été battue à mort à l'âge de 14 ans.

L'histoire d'Amita est le pire cauchemar que l'on puisse imaginer, mais des millions de femmes et de jeunes filles sont chaque année victimes de ce trafic de viol -- l'un des problèmes les plus terrifiants de notre époque. La meilleure manière de lutter contre ce fléau est de dénoncer les trafiquants et mettre fin à leurs profits. En janvier dernier, les membres d'Avaaz ont voté pour faire de cette question une de nos principales priorités cette année, et nous commençons à travailler avec des équipes d'experts, des associations locales et des enquêteurs partout dans le monde, pour mettre un terme à ce trafic cruel et odieux.

Chaque minute qui passe est une minute de trop pour les victimes. Nous ne pouvons pas ramener Amita à la vie, mais chaque minute, 2 nouvelles Amita sont livrées à l'horreur. Arrêtons ce trafic, cliquez pour faire un don:

https://secure.avaaz.org/fr/fight_rape_trade/?vl

Dans le sondage annuel d'Avaaz, presque 90% de nos membres ont voté pour le trafic de viol comme priorité de campagne en 2010. Voici le programme d'actions que nous sommes en train de mettre en place:

* Soutenir une équipe d'experts en coups montés se faisant passer pour des consommateurs de sexe, travaillant avec la police locale pour démasquer le trafic de viol région par région, briser la chaîne des intermédiaires de ce trafic, libérer les jeunes femmes et affecter les profits des trafiquants sexuels.
* Dénoncer publiquement les complicités parmi les fonctionnaires et responsables politiques dans les pays où la corruption des pouvoirs publics nourrit le trafic de viol. Les campagnes de dénonciation donneraient dans les médias le nom des personnes concernées en appelant à leur démission et à la réforme du système.
* Organiser une journée mondiale d'action devant les maisons closes - montrant les régions du monde où les victimes de ce commerce sont vendues et violées, et dénonçant en public les propriétaires de ces maisons. Cette violence abjecte a souvent lieu à deux pas de nos maisons et de nos écoles.
* Faire pression sur les dirigeants élus pour faire de ce problème leur priorité et pour mette en oeuvre tous les moyens disponibles au niveau de nos gouvernements pour arrêter ce trafic, notamment en adoptant une meilleure législation pour protéger et venir en aide aux victimes du trafic de viol.
* Travailler avec les défenseurs des prostituées, qui connaissent parfaitement ce trafic, afin de dénoncer la violence et stopper l'activité des trafiquants.
* Suivre les principales routes commerciales et bloquer les bateaux débarquant les filles et les femmes kidnappées dans les grands ports de transit.
* Poursuivre directement les trafiquants sexuels en publiant dans leurs localités des affiches RECHERCHÉ les dénonçant publiquement.

https://secure.avaaz.org/fr/fight_rape_trade/?vl

Les messages d'Avaaz comme celui-ci ont permis de collecter des millions pour des causes comme la démocratie en Birmanie, le changement climatique et la solidarité avec Haïti. Nous en aurons autant besoin pour arrêter le trafic de viol. Il ne s'agit pas de combien nous donnons, mais de combien nous serons à donner. A cet instant, la vie d'une fillette est en train de devenir un horrible cauchemar, et nous pouvons faire quelque chose pour y mettre fin:

https://secure.avaaz.org/fr/fight_rape_trade/?vl

Dans le laps de temps nécessaire à la lecture de ce message, nous avons perdu 4 autres filles. Nous n'avons pas de temps à perdre.

Avec espoir et détermination,

Ricken, Alice, Paul, Raluca, Graziela, Paula, Benjamin, Milena et toute l'équipe d'Avaaz.

Plus d'informations:

Le Devoir: Le trafic des êtres humains, un commerce en pleine expansion:
http://www.ledevoir.com/international/238955/le-trafic-d-etres-humains-un-commerce-en-pleine-expansion

Office de l'ONU sur les drogues et le crime: Statistiques et informations sur le trafic d'êtres humains:
*Présentation en français: http://bit.ly/cTeZAl
*Rapport détaillé en anglais:http://www.unodc.org/unodc/en/human-trafficking/what-is-human-trafficking.html?ref=menuside

Législation actuelle en Europe contre la traite des femmes:
http://europa.eu/legislation_summaries/justice_freedom_security/fight_against_trafficking_in_human_beings/l33096_fr.htm

--------------------------


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici.



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 3,9 millions de membres

qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaillent dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article