Grippe A/H1N1 en Belgique : des députés de la majorité demandent le gel du contrat

Publié le par Bambou254


Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-01-05/surplus-de-vaccins-contre-la-grippe-a-h1n1-laurette-onkelinx-refuse-de-geler-le-contrat-747105.shtml


Rédaction en ligne

mardi 05 janvier 2010, 23:47

Que faire des millions de surplus de vaccins contre la grippe A/H1N1 ? Alors que la France confirme son intention de résilier les commandes de 50 millions de doses, la ministre belge de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), s’est implicitement refusée, mardi, en commission de la Santé de la Chambre, à envisager un gel du contrat passé avec GSK. Par Ricardo Gutierrez

Grippe A/H1N1 : des députés de la majorité demandent le gel du contrat

(AFP)

L’OMS sous influence ? Une enquête est ouverte

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a-t-elle déclaré une « fausse » pandémie, en avril 2009, sous l’influence du lobby pharmaceutique ? La présidente de la commission Santé de la Chambre, Thérèse Snoy (Ecolo), a informé ses collègues, mardi, que le Conseil de l’Europe vient de lancer une enquête sur l’influence des compagnies pharmaceutiques dans la campagne mondiale de lutte contre la grippe A/H1N1.


C’est Comité sur la santé du Parlement européen qui a adopté à l’unanimité une résolution exigeant cette enquête. La motion a été présentée par le Dr Wolfgang Wodarg, ex-élu du SPD (socialiste) au Bundestag allemand. Le Dr Wodarg, qui est épidémiologiste, estime que la campagne de lutte contre la pandémie de grippe A/H1N1 est « l’un des plus grands scandales médicaux du siècle ».

Sa résolution avance qu’« afin de promouvoir leurs médicaments et vaccins brevetés contre la grippe, les compagnies pharmaceutiques ont influencé les scientifiques et les organismes officiels responsables des normes de santé publique, afin d’alarmer les gouvernements du monde entier et leur faire gaspiller leurs maigres ressources de santé dans des stratégies vaccinales inefficaces et exposer inutilement des millions de gens en bonne santé au risque d’un nombre inconnu d’effets secondaires des vaccins insuffisamment testés ».

Le Dr Wodarg précise que plusieurs membres du Sage, le groupe d’experts universitaires qui a conseillé l’OMS, sont financièrement liés avec les producteurs de vaccins, notamment GlaxoSmithKline, Roche et Novartis.

Interpellée par Thérèse Snoy, mardi, la ministre fédérale de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), ne semblait guère au courant de l’enquête requise par le Conseil de l’Europe.

R. G.






En Belgique, la grippe A/H1N1 est passée sous le seuil épidémique, depuis la mi-décembre. Quelque 400.000 Belges auraient été contaminés, dont une moitié sans symptômes apparents. Un million et demi de patients à risque auraient été vaccinés… Et le pays se retrouve avec un surplus de 8 millions de doses de vaccin commandées à la firme GSK, mais pas encore produites.

Pour les députées Catherine Fonck (CDH), Katia della Faille (Open VLD) et Thérèse Snoy (Ecolo), le gouvernement doit geler le contrat passé avec GSK. La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), n’embraye pas : « Le type de vaccin commandé est utilisable pendant cinq ans, ce qui nous permettra de faire face à d’éventuelles nouvelles vagues épidémiques ».

Au terme de l’épidémie qui a sévi en Belgique du début du mois d’octobre à la mi-décembre, à peine 4 % de la population aura été contaminée par la grippe « pandémique »… Un constat qui n’a pas manqué pas d’interpeller les députés de la commission santé de la Chambre, mardi.

Maya Detiège (SP.A) et Muriel Gerkens (Ecolo) s’interrogent sur le climat de panique suscité, dès avril, par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), manifestement sous influences du lobby pharmaceutique… Mais les critiques fusent aussi au sein de la majorité gouvernementale. Jean-Jacques Flahaux (MR) suggère d’entendre le professeur Bernard Debré, qui a vilipendé, en France, « le principe absurde, poussé à l’extrême, de précaution ». Ex-ministre francophone de la Santé, Catherine Fonck (CDH) surenchérit : « Ce vaccin coûtera 120 millions d’euros au contribuable belge… Si les 12,6 millions de doses commandées ne sont pas produites, il est encore temps de geler la commande et de ne la réactiver qu’en cas de besoin ».


De fait, pour l’heure, GSK n’a produit que 4.484.000 doses, dont moins de la moitié a été administrée. Même si 1,2 million de vaccins sont promis par la Belgique aux pays du Tiers-Monde, restent encore plus de 8 millions de doses commandées, mais non produites.


Renégociable ? « Le contrat que nous avons passé avec GSK ne prévoit pas de clause de résiliation, précise Laurette Onkelinx. Mais si la firme accorde des conditions de résiliation favorables à un autre Etat, il va sans dire que j’exige le même avantage pour la Belgique ».

Catherine Fonck n’est pas convaincue : « Nous n’avons aucune idée de l’utilité éventuelle de ces vaccins dans les cinq ans à venir. Il faut renégocier les 8 millions de doses qui ne sont pas encore produites ». Katia della Faille insiste : « Personne ne vous demande de résilier le contrat, mais au minimum d’en différer l’exécution ».


RICARDO GUTIÉRREZ








VOIR AUSSI : La Belgique offre 10% de ses vaccins contre la grippe A

Source : http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/2010-01-04/la-belgique-offre-ses-vaccins-contre-la-grippe-a-h1n1-746830.shtml
Rédaction en ligne

lundi 04 janvier 2010, 08:22

Exclusif La Belgique va offrir dans les tout prochains jours 10 % de sa réserve de vaccins contre la grippe A/H1N1 aux pays en voie de développement par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).




Publié dans Actualité Santé

Commenter cet article