Il faut savoir que cela existe : l'irradiation des aliments n'est pas anodin, mais pourtant quotidienne...

Publié le par Bambou254


Envoyé : mardi 27 octobre 2009 21:59:37
À : actu@irradiation-aliments.org



Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture : jusqu’où accepterons-nous d’aller ? - conférence et point presse 26/11/09‏

 
Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture :

Jusqu’où accepterons-nous d’aller ?


*******************

Conférence et point presse à Paris, le jeudi 26 novembre 2009 (15h)



Communiqué de presse – Paris, le 27 octobre 2009

Collectif français contre l’irradiation des aliments


L’irradiation des aliments – officiellement appelée « ionisation » - est une technologie nucléaire utilisée par l’industrie agro-alimentaire, souvent présentée comme moins nocive que d’autres modes de conservation ou de décontamination. Pourtant, il existe des risques sanitaires, environnementaux et sociaux que ne prennent pas en compte les avis sanitaires officiels. Les réglementations sont ambiguës et disparates d’une zone géographique à l’autre dans le monde. En France, les contrôles sont rares ou quasi inexistants. Les volumes de produits irradiés effectivement commercialisés – et consommés – sont largement inconnus.
En réalité, les avis officiels s’appuient sur des travaux au sein de l’ONU (Organisation des Nations Unies) sous influence de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) en vertu d’un accord entre l’OMS (organisation mondiale de la santé) et l’AIEA qui rend de facto cette dernière juge et partie dans ce dossier.

Par ailleurs, c’est en vertu d’un accord similaire entre la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation) et l’AIEA qu’ont pu se développer des technologies incitant par irradiation la mutation de semences, parallèlement à la conduite des recherches de manipulation génétique introduisant des séquences de gènes étrangers (OGM).

Comme pour l’irradiation des aliments, les techniques de mutation par irradiation produisent des effets biologiques dont l’innocuité pour l’alimentation n’est pas clairement démontrée. Elles représentent également des risques environnementaux et sociaux.

Le Collectif français contre l’irradiation des aliments* vous invite à une conférence et point presse pour exposer les enjeux et débattre de ces questions, avec la participation de :

- Roland Desbordes, physicien et président de la CRIIRAD,
- Thierry Folliard, ingénieur, naturopathe et co-animateur du Collectif français contre l’irradiation des aliments (Action Consommation)
- Guy Kastler, porte-parole de Nature et Progrès
- Hervé Le Meur, président d’OGM Dangers


Merci de confirmer votre présence par mail à info@irradiation-aliments.org ou par téléphone au 01 48 05 86 81.


Jeudi 26 novembre à 15h

Mairie du 2ème arrondissement - 8, rue de la Banque, 75002 Paris, Métro Bourse



Contacts presse :

Action Consommation : +33(0)6 86 89 78 89

Alain Sousa - CRIIRAD : +33(0)4 75 41 82 54


* Les membres du Collectif Français contre l’Irradiation des Aliments

Action Consommation - Adéquations - Agir Pour l’Environnement - Les Amis de la Terre - Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs - Association pour l’Information sur la Dénaturation des Aliments et de la Santé (AIDAS) - ATTAC - Biocoop - Collectifs Bure-Stop - Confédération Paysanne - CRiiRAD - Ecoforum - Ekwo - Fédération Nature et Progrès - Food and Water Watch Europe - Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF) - RECit (Réseau des écoles de citoyens) - Réseau « Sortir du nucléaire ».

Collectif français contre l’irradiation des aliments, www.irradiation-aliments.org


Publié dans Actualité Santé

Commenter cet article