Nanotechnologies : un site internet pour mieux les comprendre

Publié le par Bambou254

 

 

Source : http://www.maxisciences.com/nanotechnologie/nanotechnologies-un-site-internet-pour-mieux-les-comprendre_art7660.html

 

 

Info rédaction, publiée le 05 juin 2010

http://www.maxisciences.com
Des puces à ADN, un exemple de nanotechnologie
Des puces à ADN, un exemple de nanotechnologie

 

Le développement des nanotechnologies engendre aujourd'hui la création de nouvelles nanoparticules, un million de fois plus petites que le millimètre, de compositions très variées et dont les propriétés physico-chimiques exceptionnelles sont totalement différentes de celles des particules rencontrées dans la nature.

Des milliers de nanoparticules seraient actuellement synthétisées et présentes dans des produits de consommation courante, sans information du consommateur, sans véritable évaluation de leurs effets sur l’environnement et la santé et sans réglementation adéquate.

Le débat public national sur les nanotechnologies a rendu pressant un besoin déjà maintes fois exprimé : celui d'un site internet d'information sur les enjeux sociétaux soulevés par les nanotechnologies. Ces dernières sont en effet en développement rapide, malgré de nombreuses incertitudes et controverses quant à leurs risques, leurs finalités et leur utilité. C'est chose faite depuis le 1er juin 2010, date de la mise en ligne du site http://nano.acen-cacen.org.

Celui-ci propose d'installer une plate-forme de partage de l'information avec les acteurs (élus, chercheurs, industriels, membres d'associations et de syndicats) et l'ensemble des citoyens. De mettre en contexte les données afin de décoder les enjeux sanitaires, environnementaux, économiques et géopolitiques, éthiques et démocratiques. Enfin, de permettre l'expression et l'échange d'informations, d'alertes, de points de vue et d'analyses contradictoires.

 

 

France - L’Acen (Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies) vient de mettre en ligne un nouveau site, dont le but est d'informer et de partager sur la question des nanotechnologies.

 

 

 

 

Commenter cet article