[rezo-actu] RTE se dote d'un outil pour mieux gérer la production d'énergieéolienne‏

Publié le par Bambou254



De : "Réseau \"Sortir du nucléaire\"" (actu@sortirdunucleaire.fr)
Envoyé : lundi 30 novembre 2009 17:53:09


RTE se dote d'un outil pour mieux gérer la production d'énergie éolienne
 
AFP - 30.11.09 - Le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) a inauguré lundi un nouveau système lui permettant d'anticiper la production d'électricité d'origine éolienne, en fort développement en France, a constaté un journaliste de l'AFP. Cet outil, baptisé IPES (Insertion de la production éolienne dans le système électrique) doit permettre de mieux gérer la production d'électricité des éoliennes, qui par nature varie fortement en fonction des conditions météorologiques. RTE, filiale d'EDF, doit s'assurer en permanence du bon équilibre entre l'offre et la demande d'électricité, indispensable au bon fonctionnement du réseau.

"Ce week-end, on a perdu 2.000 (MW) de production éolienne en 48 heures", soit l'équivalent de deux réacteurs nucléaires, a expliqué Dominique Maillard, président de RTE, en marge d'une conférence de presse. Conçu par la branche T&D du groupe nucléaire Areva, l'IPES doit notamment permettre de connaître en temps réel la production de l'éolien et de visualiser les prévisions de production et de vitesse des vents pour la journée en cours et le lendemain.

En 5 ans, l'électricité d'origine éolienne produite en France a été multipliée par 14 et représente désormais 1% de la production totale de l'Hexagone. La France compte aujourd'hui plus de 400 parcs éoliens pour unE puissance totale de 4.300 MW. L'objectif du gouvernement est d'atteindre 19.000 MW de puissance éolienne terrestre en 2020.

Interrogé sur les risques de coupure d'électricité cet hiver, M. Maillard a affirmé qu'il n'avait "pas d'inquiétude pour le mois de décembre qui devrait être proche des températures saisonnières". "Je pense qu'on sera légèrement exportateur d'électricité sur le mois de novembre", a-t-il par ailleurs précisé. La France a été importatrice nette d'électricité en octobre pour la première fois depuis 27 ans, en raison d'un manque de production due à l'arrêt d'un grand nombre de réacteurs nucléaires.



Commenter cet article