Riz OGM : ça existe ??? Non, grâce à la vigilance de Greenpeace et à la pression citoyenne, Bayer a renoncé , pour le moment , à sa demande d'autorisation au Brésil ...

Publié le par Bambou254

 

Source : http://ogm.greenpeace.fr/riz-ogm-bayer-recule-au-bresil

 

 

 

 

 

OGM | le 24 juin 2010

Riz OGM : Bayer recule au Brésil !

Il aura fallu beaucoup de temps pour que le géant de l’agrochimie et de la pharmaceutique, comprenne enfin le message. 8 années se sont en effet écoulées depuis la première demande d’autorisation de Bayer pour la culture commerciale de son riz transgénique au Brésil et, hier, la firme a annoncé, via un communiqué de presse publié sur son site brésilien , avoir décidé de retirer sa demande.

 


Après 4 ans d’un intense lobbying en faveur du riz génétiquement modifié auprès de la Commission technique nationale de biosécurité brésilienne (CTNBio), Bayer aura donc finalement reculé, reculé et retiré sa demande d’autorisation du LL62, un riz génétiquement modifié afin de résister à un herbicide très toxique : le glufosinate.
La compagnie indique sur son site que cette décision se justifie par la nécessité d’accroître le dialogue avec toutes les parties prenantes de la chaîne de production de riz, et qu’elle remettra le dossier devant la commission technique lorsque ces parties prenantes auront été convaincues.
Mais, si Bayer a reculé hier, c’est surtout parce que la firme s’est heurtée au rejet massif et total des associations de producteurs brésiliens, qui sont resté fermes sur leurs positions.

Le riz est l’aliment de base le plus important sur la terre – plus de la moitié de la population mondiale en mange quotidiennement. Il pousse partout depuis plus de 10.000 ans, et on le cultive dans 113 pays : c’est un élément clé dans un large assortiment de produits alimentaires industriels, allant de la nourriture pour bébés aux pâtes de riz…

Face au risque OGM, Greenpeace reste mobilisée

Jusqu’à présent le riz OGM n’est cultivé nulle part à des fins commerciales, et le manque d’études et d’investigation sur le sujet ne permet pas, aujourd’hui, de garantir l’innocuité de ce produit.
Par ailleurs, lors de l’évaluation du riz LL62, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) avait soulevé, sans y répondre, un certain nombre de questions relatives à la sécurité alimentaire. Des irrégularités au niveau moléculaire, les effets des résidus de glufosinate dans le riz génétiquement modifié, ainsi que des différences de composition entre ce riz transgénique et le riz conventionnel pourraient en effet présenter un risque sanitaire important.

Malgré ces éléments, et le rejet des agriculteurs et producteurs brésiliens, Bayer risque de revenir à la charge dans les mois à venir pour obtenir l’autorisation du riz LL 62. Greenpeace continuera donc à faire campagne pour empêcher la dissémination de semences OGM et à militer pour une agriculture responsable et durable dans le monde entier.

 

 

 

  

 

Nos documents sur le sujet

Publié dans Actualité OGM

Commenter cet article