Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Solutions pour la planète : AMAP en France , GACS (Groupement d'Achats Communs et Solidaires) en Belgique !!!!

Publié le par Bambou254

 

AMAP : http://www.reseau-amap.org/

 

Couvin : après Oxfam, le GACS prend le relais

Source : http://www.actu24.be/article/detail.aspx?articleid=421976

 

  • Source: Vers l'Avenir Sambre-Meuse
  • Maurice VANDEWEYER
ADVERTISING - ne pas effacer

COUVIN - Lorsque Oxfam a fermé, des acheteurs du magasin se sont regroupés pour des achats en commun. Cela donne le GACS, tourné vers le bio

Le but le plus impor tant pour le GACS (Groupement d'Achats Communs et Solidaires) est de proposer une alternative à la grande distribution afin d'acheter de façon plus saine, plus écologique, plus conviviale.

« C'est une manière pour nous, insistent-ils, d'amener des fromagers, des agriculteurs, des éleveurs, à une production plus juste et, par voie de conséquence, d'amener les membres de notre groupement, ouvert à tous, à une meilleure manière de consommer. »

Des achats et des présentations

Tous les quinze jours, les paniers qui ont été achetés via le téléphone ou le mail (12,50 € ou 20 €) sont rassemblés et distribués dans un endroit bien déterminé. Il est signalé au moment de la commande. En variant les endroits, on varie les dépenses dues au déplacement. Mais l'originalité de cette démarche, tournée vers le respect des produits et une dépense énergétique moindre, est la visite de producteurs de la région lors de la distribution. Ils sont invités à présenter leurs productions mais aussi à expliquer leur démarche dans la fabrication ou dans la plantation. Lors de la distribution de ce vendredi, quatre producteurs étaient présents.

Sympathique réunion que celle-ci ou, d'entrée de jeu, un petit rouge bio était offert. Il y avait Frédérique Roger, fabricantes de fromages à base de lait de vache, de chèvre et de brebis, installée à Philippeville. S'y trouvait aussi Genet Philippe, habitant Sart-en-Fagne et qui fabrique des pains différents à base de ses propres produits. Pas question pour lui de donner une grande dimension à son entreprise et de subir les affres administratives conséquentes, donc pas de vitrine.

Il fabrique ses pains sans machine et les cuit au feu de bois, sur une sole chauffée à même le foyer brossée avant l'enfournement. Venait ensuite Dominique Hoyas, maraîcher de produits bio à Olloy. Il est ouvert seulement deux jours par semaine et durant deux heures. Et enfin, Marcel Burniaux de Surice, bien connu pour ses champignons et sa biométhanisation, présentait ses boulettes de fromage. Tous ces producteurs ne sont pas accros visiblement au bio mais tous ont le souci d'éviter des produits nocifs. Souvent, ils travaillent de manière ancestrale afin de produire des produits sains, sans additifs chimiques et venant de sols propres.

Ouverture à tous

Ces réunions sont ouvertes à tout le monde. Quand on voit le nombre de personnes qui défilent en peu de temps, remplissent leurs paniers de différents produits, bavardent de choses et d'autres et prennent le temps de se faire plaisir lors d'une dégustation, on se dit qu'un tel projet n'est que bénéfique. Et, pour ceux qui ne font ni potager ni fromage, voilà une belle occasion de manger sain en faisant vivre des producteurs du coin. Les produits qui proviennent de l'étranger (il ne peut en être autrement si on veut des bananes par exemple) sont toujours de commerces équitables et correspondent à la philosophie du groupement.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article