Pétition : contre la mise à mort des chiens en Espagne

Publié le par Bambou254






Pour signer la pétition, cliquez  ci-dessous :

 


URL Courte : http://4500.lapetition.be/






Pétition :
contre la mise a mort des chiens en espagne

A l'attention de / Ter attentie van :
M. Jose Luis Zapatero, Président du gouvernement Espagnol

Auteur :
isabelle Gabellini
BELGIQUE

Début : 16/06/09
Fin : 16/06/10





LA GRANDEUR D'UNE NATION SE MESURE A LA FACON DONT ELLE TRAITE SES ANIMAUX - GHANDI

L’ESPAGNE ce qui s'y passe nest pas digne d un pays de l'UE et ceux qui ferment les yeux la dessus non plus

CECI DOIT CESSEER


HONTE A L ESPAGNE............ET DIRE QUE C EST UN DES PAYS D EUROPE OU ON SE SENT BIEN....QUAND ON VOIT CA, L IMAGE EST TOUTE AUTRE ET FAIT FROID DANS LE DOS, DONNE MAL AUX TRIPES. REGARDEZ LEURS MAINS PLEINES DE SANGL’ESPAGNE :

l enfer des galgos, ...pensez y lorsque vous irez en vacances dans ces pays tortionnaires
je diffuserais cet article tant que j'y verrais venir des nouvelles personnes qui decouvrent leur enferL’ESPAGNE

Le malheur des Galgos c'est qu'ils ne valent rien mais rapportent beaucoup: le secteur de la chasse en Espagne génère 4.808 millions d'euros, emploie 225.000 personnes et génère 1,5 millions de salaires et ce juste pour la saison de chasse, une situation qui justifie que chaque année quelques 50.000 Galgos meurent de manière atroce!"


GALGOS : AGISSONS

[http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-17626770.html]
: COMMENT PARTICIPER Connaissez-vous le sort réservé par les chasseurs espagnols à ces MILLIERS de Galgos et Podencos chaque année en Espagne? Torturés et tués dans des conditions effroyables dans un pays d'Europe où les lévriers n'ont même pas le statut d'animal de compagnie ce qui est désastreux pour eux ( ils sont considérés comme chiens de travail et donc éliminés pour la plupart en fin de chasse dans des conditions atroces) Un massacre, chaque année renouvelé et entretenu grâce à des élevages (crias) qui réalimentent un marché réservé à ces "malades mentaux" que sont pour beaucoup d'entre eux les chasseurs espagnols. Selon une coutume archaique, ces derniers se prétendent liés à leur chien par un code d'honneur qui les autorise, si leur chien les déçoit dans ses fonctions de chien de chasse, à laver leur honneur en les torturant ! >>> pendus à un arbre quand ce n'est pas sur la façade de leur maison, brûlés vifs à l'acide, jetés au font d'un puit sec, écorchés vifs trainés derrière une voiture, les pattes ou la truffe coupées au sécateur etc .... quand on sait que ces chiens attachés court en plein soleil ou dans le noir d'une cave ne sont nourris (pain et eau) et abreuvés que tous les 3 jours on comprend qu'ils puissent ne plus être performants pour la chasse en très peu de temps. On ne parle pas de cas isolés mais de MILLIERS de chiens ainsi sacrifiés chaque année. Quelques vidéos à voir (certaines images sont dures mais il faut avoir le courage de les voir)

Arlo Galgo adopté - Holocaust

Que deviennent les autres, ceux qui en fin de période de chasse sont abandonnés? Ils seront "acheminés" vers des perreras. Les perreras sont des refuges municipaux que l'on pourrait qualifier de couloirs de la mort puisque la seule issue des Galgos et de leurs compagnons d'infortune est l'euthanasie, à peu près sous 2 à 3 semaines, et ce sans aucune démarche d'encouragement à l'adoption. Il va sans dire que vu ce qui les attend on ne va pas se donner la peine de soulager leurs derniers instants de vie: ils seront maltraités, mal nourris, vivant dans leurs excréments, quelquefois même dans certaines perreras pourra-t-on voir des pitbull mélangés aux Galgos ou autre petit chien, un moyen peut-être d'économiser quelques euthanasies. Une perrera, celle de San Lorenzo de El Escorial Des milliers de chiens, chaque année, dont les Galgos constituent le plus grand nombre, qui meurent gazés ou euthanasiés


 

 

 

 

 

 

Publié dans Pétition animaux

Commenter cet article

justine 29/05/2010 14:11



Comme dirait mon arrière-grand-mère


c'est la vie et on ne peut pas la changer....


Si triste et si cruelle à la fois.....



Bambou254 30/05/2010 05:52



"Le fatalisme
a des limites.  Nous
devons nous en remettre au
sort uniquement lorsque nous avons
épuisé tous les remèdes."  C'est ce que dit
Gandhi


 


Comme dirait Mark Twain : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors, ils l'ont fait".



‹‹ Nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons,
mais également de ce que nous laissons faire. ››
J. Müller


 


"Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles" .


 


Moi, je te dirais simplement que partir vaincu, c'est perdre à coup
sûr.



lali 24/11/2009 21:31


Pffffffff mais c'est pas croyable!
Depuis que je suis abonnée à ta newletter je lis des choses que je ne connaissais pas pour la plupart
Je réponds peu car je t'avoue que je ne sais pas toujours quoi dire
Quelquefois je t'assure que ça me fiche le bourdon mais je continues a lire car je ne veux pas voiler mes yeux
Pauvres chiens, je suis retourné


Bambou254 24/11/2009 22:08


J'étais comme toi  ,il y a tout juste un an . Je n'en revenais pas de toute ces choses que j'ignorais et qui font pourtant partie de notre monde. Le drame des Galgos est pourtant très connu
dans le monde de la défense animale. C'est un des drames les plus immondes: après avoir "servi" à la chasse ou à la course, les chiens sont massacrés dans les douleurs les plus intolérables :
pendus, battus, éborgnés, mutilés, trainés derrière les voitures, laissés à mourrir de faim attachés, ....

Il suffit de taper Galgos dans un moteur de recherche, images et références ne manquent pas.